SERRUR Henri

Femme du peuple de Venise

SERRUR Henri

(Lambersart, 1794 – Lille, 1876)

Femme du peuple de Venise

Huile sur toile
Signée, localisée et datée
65 x 60 cm
Venise 1850

Expositions :
- Salon de Paris de 1850 sous le numéro 2806
- Salon de La Rochelle de 1853 sous le numéro 205

Henri Serrur naquit le 8 février 1794 dans le nord de la France à Lambersart.

Enfant studieux, il réalisa à dix-huit ans une copie d‘après le Van Dyck du Musée de Lille qui retenu l’attention des amateurs d’art du Nord et en particulier du maire de Lille d’alors M. le comte de Brigode qui obtint du conseil municipal une pension afin de lui permettre de se rendre à Paris et d’y parfaire sa formation.
Entré dans l’atelier du baron Regnault, ses débuts furent brillants ; il remporta plusieurs prix de composition et celui de la tête d’expression.
En 1817, l’artiste fut reçu en loge et concourut pour le prix de Rome, qui fut obtenu si brillamment par M. Léon Cogniet.
Il exposa par ailleurs régulièrement au Salon dès 1819 et ce jusqu’en 1850. Il y fut d’ailleurs récompensé plusieurs fois dont une médaille de 3e classe en 1836 et une de seconde classe en 1837.
Peintre néo-classique, Henri Serrur se spécialisa dans les scènes historiques et réalisa bon nombre de portraits, dont celui du roi Charles X.
Réputé comme fin connaisseur des écoles vénitiennes, il fut envoyé en 1846 à la cité des doges par le gouvernement français pour y faire diverses copies de tableaux célèbres, entre autres celle de l’Assomption du Titien. Cette copie fut alors unanimement saluée comme étant elle-même un chef-d’œuvre. C’est très vraisemblablement à l’occasion de ce périple vénitien que l’artiste réalisa une esquisse de notre tableau qui prit une forme définitive quelques années plus tard en un élégant portrait à caractère ethnographique qu’il présenta au Salon de Paris en 1850.

L’artiste est décédé à Lille le 31 mars 1876 à la suite d’une longue et douloureuse maladie.

Musées : Lille, Douai, Avignon, Paris (Palais du Lux.), Rennes, Versailles, Valenciennes…