PERRACHON André Benoît

Roses sur un entablement

PERRACHON André Benoît

(Lyon, 1828 – Lyon, 1908)

Roses sur un entablement

Huile sur toile
25 x 30 cm

André Perrachon est né à Lyon le 7 juillet 1828.

Élève d’abord de l’École des Beaux-Arts de Lyon, puis de François Lepage à Paris, il passa à la manufacture des Gobelins avec Chabal-Dussurgey. Tout en faisant de nombreuses compositions pour la fabrique des soieries lyonnaises, Perrachon fut un des maîtres les plus renommés de la fleur et en particulier de la rose.
En témoigne cet extrait du Bulletin de l’Union des Arts du 1er janvier 1863 : « Parmi les œuvres d’art récemment exposées, il en est de vraiment remarquables : nous devons citer une Nature morte, tableau à l’huile de M. Perrachon, de Lyon, et un fusain (même genre) du même peintre.
Ces deux tableaux ont déjà attiré l’attention de tous les visiteurs. »

Perrachon exposa régulièrement aux Salons de provinces (Lyon, Mulhouse, Toulouse…) et au Salon de Paris à compter de 1850 où il obtint trois mentions honorables en 1859, 1861 et 1863. La Grande Médaille de Lyon lui fut décernée en 1888.

Il retourna à Lyon en 1853 ou il devint enseignant à l’École des Beaux-Arts. Il y formera bons nombres d’élèves dont son petit-fils Joseph Perrachon (1883-1969).

L’artiste meurt à Lyon le 30 décembre 1908 à l’âge de 81 ans.

Les musées de Lyon, de Toulouse, de Saint-Etienne et de plusieurs villes étrangères, la Préfecture du Rhône et l’Hôtel de ville de Lyon, possèdent des œuvres de ce peintre distingué.

Perrachon était un des fondateurs de la Société lyonnaise des Beaux-Arts, dont il fut le premier président en 1888.
Il était officier de l’instruction publique.

Musées : Lyon, Tournus, Toulouse, Saint-Etienne…