PERIGNON Alexis Joseph Jean

Portrait de jeune femme

PERIGNON Alexis Joseph Jean

(Paris, 1808 – Paris, 1882)

Portrait de jeune femme

Huile sur toile
Signée et datée en bas à droite
100 x 73 cm
1863



Petit-fils et fils de peintre, Alexis Joseph Jean Pérignon fut donc naturellement élève de son père Alexis Nicolas Pérignon (1785-1864,), lui-même élève de Girodet avide collectionneur et marchand, expert puis commissaire-expert des musées royaux.

Par la suite, l’artiste rejoignit l’atelier du baron Gros où il acheva son apprentissage.



Pérignon fils commença professionnellement par prendre la suite de son père entre 1829 et 1832 en participant en tant qu’expert à la publication des catalogues de ventes publiques.

Sur le plan artistique, il fut d’abord restaurateur de peintures anciennes, puis peintre de genre, Pérignon fut très vite reconnu par le beau monde français et étranger pour ses talents de portraitiste à la manière d’Ingres ; ce qui l’amena à aller travailler deux ans à Saint-Pétersbourg pendant les années 1852 et 1853.

Pérignon exposa au Salon de Paris de 1834 à 1881, obtenant une médaille de troisième classe en 1836, une de deuxième classe en 1838 et une de première classe en 1844.



En 1856, Pérignon fut nommé concomitamment directeur de l’École des beaux-arts et du musée des beaux-arts de Dijon. La même année, il fut fait chevalier de la Légion d’honneur. Il démissionna des deux postes en 1859.

En 1870, Pérignon fut promu officier de la Légion d’honneur.



Musées : Amiens, Bordeaux, Cambrai, Dijon, Le Mans, Montauban, Nantes, Semur-en-Auxois, Versailles…