FINES Eugène François

Paysanne de San-Germano et son enfant

FINES Eugène François

(Paris, 1826 – ?, 1901)

Paysanne de San-Germano et son enfant

Huile sur toile
Signée en bas à droite
55,5 x 38 cm

FINES entra à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, ayant pour maîtres Auguste HESSE et Léon COGNIET. Il exposa au Salon de Paris de 1859 à 1882, au Salon de Lyon de 1864 à 1887, au Salon de Rouen de 1862 à 1897, au Salon de Toulouse de 1865 à 1887, au Salon du Havre en 1868 et 1882…
Notre tableau pourrait d’ailleurs être une réplique en format réduit du tableau de FINES exposé au Salon de Paris en 1863 (n°698) et intitulé Paysanne italienne et son enfant et qui fut probablement réexposé en 1868 au Salon du Havre (n°468) avec pour intitulé plus précis Paysanne de San Germano et son enfant.

La carrière de FINES est surtout connue pour ses scènes paysannes la plus part du temps inspirées par la Bretagne et plus rarement par l’Italie dans les années 1860 à l’exemple de notre tableau.

Cette œuvre est à rattacher au courant romantique et doit en particulier être rapprochée de la production de son contemporain Ernest HEBERT (1817-1908) qui réalisa dans les années 1855 à 1860 des œuvres similaires et qui connurent un grand succès à l’exemple des toiles exposées au Musée Hebert et au Musée d’Orsay et intitulées respectivement Les Filles d’Alvito (1855) et Les Cervarolles (1859).