DE FABRY Marie Paul Henry

Paysage méridional

DE FABRY Marie Paul Henry

(Larnage, 1833 – Tain, 1927)

Paysage méridional

Aquarelle
Signée en bas à gauche
22 x 34,5 cm



Peu d’éléments biographiques ont été retrouvés dans la littérature sur cet artiste si ce ne sont son état civil – né le 6 août 1833 à Larnage dans la Drôme – et ses différentes participations aux Salons de provinces comme à Lyon de 1879 à 1896 avec chaque année de multiples aquarelles et à Bordeaux en 1885 là encore avec une aquarelle.



Issus de la rubrique nécrologique de Tain-L’Hermitage parue dans La Croix de La Drôme du 23 janvier 1927, nous apprenons que Paul de Fabry fut président de la Société Régionale des Amis des Arts de 1913 jusqu’à son décès et passa la quasi-totalité de son existence à Tain.



Voici quelques extraits choisis de l’hommage posthume élogieux rendu par M. Beaume, vice-président de la Société Régionale des Amis des Arts, lors de l’inhumation de l’artiste et qui nous renseignent précieusement sur sa personnalité :

« Paul de Fabry, né en 1833, avait manifesté, dès sa jeunesse, des dispositions très prononcées pour le dessin. Plus tard, il s’éprit du procédé de l’aquarelle, alors peu connu en France mais qui prenait un intéressant développement en Angleterre. Sans autre guide qu’un traité traduit de l’anglais, il se mit à peindre en compagnie souvent de cet autre artiste, son grand ami, Max de la Sizeranne, et nul ne peut contester qu’il sut arriver à une véritable maitrise. »

« M. de Fabry avait été et était resté un véritable artiste spécialisé dans l’art de l’aquarelle. Il s’était créé un genre personnel qui fut très apprécié. »

« Mais il fut servi aussi par une merveilleuse vision des beautés de la nature. Personne mieux que lui n’a su traduire le charme infini d’un grand ciel du matin, où tout est légèreté et lumière. Ses paysages d’un dessin impeccable, d’une grande sobriété de lignes, d’une ordonnance parfaite, sont aérés et transparents, à la fois réels et poétiques et attirent le regard comme une fenêtre ouverte sur un délicieux point de vue. »

Notre dessin en est le plus pur exemple.



Paul de Fabry décéda brusquement à Tain le 10 janvier 1927 dans sa 94ème année.