ABLE L.

Vue animée des ruines de la Cour des Comptes

ABLE L.

(XIX)

Vue animée des ruines de la Cour des Comptes

Huile sur toile
Signée et datée en bas à droite
41 x 27 cm
1888



Grande juridiction financière française toujours en activité de nos jours, la Cour des Comptes est en fait l’héritière de la Chambre des comptes créée par l’ordonnance de Vivier-en-Brie en 1320 par Philippe V de France.

Actuellement installée rue Cambon à Paris, la Cour des Comptes siégeait précédemment au Palais d’Orsay jusqu’à son incendie lors de la Commune de Paris en 1871.

En effet, le Palais d’Orsay occupa de 1810 à 1898 l’emplacement actuel du Musée d’Orsay sur le Quai d’Orsay à Paris. Ce bâtiment fut édifié à l’initiative de Napoléon 1er entre 1810 et 1838 et les travaux furent dirigés par Jacques-Charles Bonnard puis par Jacques Lacornée.

D’abord destiné au ministère des Relations Extérieures, le Palais est affecté au Conseil d’État qui s’installe au rez-de-chaussée en 1840 et qui est rejoint par la Cour des Comptes au premier étage en 1842.

Lors de la nuit du 23 au 24 mai 1871, le Palais d’Orsay est incendié par les communards.

Notre tableau, dépeignant probablement la grande salle du Conseil d’État, est donc un témoignage émouvant de l’aspect que pouvaient présenter les lieux en 1888, soit dix-sept ans après l’incendie et dix ans avant la destruction définitive des ruines du Palais d’Orsay.

En effet, en 1898 la Compagnie Paris-Orléans érige en lieu et place du Palais d’Orsay sa nouvelle gare terminus, la gare d’Orsay en prévision de l’Exposition Universelle de 1900 ; gare que nous connaissons tous bien aujourd’hui sous sa nouvelle destination de musée : le Musée d’Orsay.